You are using an outdated browser. For a faster, safer browsing experience, upgrade for free today.

Faits pour une mission

   Toñi nous parle de l'expérience vécue aux Philippines avec des jeunes de Corée et du Japon. Une expérience entre des pays historiquement blessés. Il est intéressant de lire comment les pays où les chrétiens sont minoritaires ont fini par évangéliser les Philippines, où il y a plus de catholiques. Leur devise était: "MADE FOR MISSION", parce qu'ils ont joyeusement répandu leur expérience de l'amour et de l'amitié du Christ.

 

  

   Du 27 janvier 2018 au 5 février, nous avons eu les premières missions asiatiques de la Communauté aux Philippines, avec la Corée et le Japon. La devise était: "FAITS POUR UNE MISSION". Et c'était vraiment le moment d'expérimenter la joie d'être missionnaires, d'aller à la rencontre des autres et de partager la foi avec eux.

 

   Chaque matin nous commencons par un temps de prière, puis, tout au long de la journée, nous avons participé ensemble au rythme missionnaire de notre petite communauté aux Philippines: visite aux malades des différentes chapelles, partage de la bible, recollections et retraites pour les jeunes, des activités avec les milliers d'enfants dans nos quartiers.

 

   Nous avons également peint notre chapelle! À la fin de chaque journée, nous clôturons par un partage de ce que nous avons vécu ce jour-là et une petite prière, en écoutant de la part de Jésus qui nous disait à chaque moment  "c'est à moi que vous l'avez fait" Mt 25,40

 

   Je remercie Dieu pour le climat  de famille et de fraternité que nous avons partagé ensemble, et pour le don de la foi, qui nous a permis de découvrir que nous sommes tous frères et sœurs, même si nous nous sommes blessés dans notre histoire ( Japon , Corée et Philipinnes)


   J'ai été très impressionné par l'expérience de  foi que les japonais et les coréens ont exprimée ainsi que les défis qui existent actuellement dans leur pays. Seika, une jeune japonaise, nous avez expliquer qu’au Japon seulement 0,3% de la population est catholique ainsi qu'il n'y a pas beaucoup de catholiques en Corée par rapport aux Philippines.  Après l'avoir écouté il m'a semblé un miracle de les voir transmettre leur foi et de la défendre, et cela m'a fait réaliser à quel point l'amour de Dieu est fort dans chacune de leurs vies, en changeant, en transformant et en conquérant leur cœur.


   Un autre sujet abordé était le grand nombre de suicides chez les jeunes coréens et japonais. Je me suis dit: "ces frères et sœurs qui sont ici maintenant, auraient pu être une de ces jeunes victimes s'ils ne te connaissaient pas, Jésus". J'ai pensé également à l'urgence d'annoncer l'Évangile aux gens à temps et j'ai demandé à Jésus de m'aider à ne pas l’oublier, et surtout à vivre ma vie quotidienne dans cette urgence. Comme dit une chanson de Marcela Gándara: «Je suis ici pour l'instant», c'est pourquoi nous sommes missionnaires!


   Que notre plus grande joie  soit de voir le changement de tant de visages, qui étaient auparavant sérieux et indifférents, après s'être réveillé à la joie d'aimer comme Jésus!  

 

Toñi Martinez ( missionnaire espagnole aux Philipinnes)